Saison VTT : Trarieux, “Je n’abandonne pas le VTT”



13 octobre 2013 - 21:25

Saison VTT : Trarieux, “Je n’abandonne pas le VTT”

.............UNIVERSALBIKERACING

Transféré à l’AVC Aix en DN1 route, le champion de France U23 de cross-country n’a pas abandonné son idée de cumuler les deux disciplines. Mais il avoue que la situation se complique.

Après deux saisons transparentes, le Niçois a fait sa révolution au cours de l’hiver dernier. Conscient qu’il avait suffisamment gâché son talent, il a signé une belle saison, cumulant la route (vainqueur de l’ouverture du Championnat DN3) et le cross-country (champion de France, 5e des Mondiaux U23). Il vient d’être transféré du sprinter club de Nice à l’AVC Aix, une grosse structure amateur française. Forcément, sa saison 2014 aura des fortes odeurs d’asphalte. Mais ce bonhomme attachant n’abandonne pas l’idée d’être encore présent sur les sentiers.
Ton transfert à Aix vient d’être annoncé, il s’agit de l’une des plus grosses équipes amateur en France. Peux tu nous en dire plus ?

Je vais faire encore plus de route, c’est une certitude. C’est une discipline qui me plait. Au niveau du VTT, j’avoue que ça s’annonce compliqué. J’ai envie de cumuler les deux, mais je ne trouve pas une équipe qui accepte ça. Je n’ai pas encore abandonné l’idée d’être présent en VTT en 2014 et de défendre mon maillot de Champion de France. Je ne me vois pas arrêter le VTT, mais pour l’instant je n’ai pas de solution. Sur route, je vais rouler avec Canyon. A voir si je peux avoir un vélo de cette marque en cross-country. Rien n’est encore ficelé mais la situation n’est pas facile. 


Quel sera ton rôle au sein de cette équipe, qui peut également être l’antichambre du professionnalisme?
Je pense que je peux me débrouiller sur les chronos, je ne grimpe pas trop mal. Aix attend que je m’exprime un peu sur tous les terrains, que je sois un coureur passe partout. 


Après deux années sans résultat, comment juges - tu la saison qui vient de s’écouler?
Je suis content, le bilan est bon. Après, il y quand même des petits regrets. J’ai manqué de régularité sur les manches de la Coupe du monde. En revanche, c’est clair que si l’on m’avait annoncé que je ferais cette saison, je ne sais pas si j’aurais pu y croire. Ca fait deux ans que je n’avais plus de résultat, je ne faisais pas forcément ce qu’il fallait pour y arriver et je doutais de pouvoir retrouver mon niveau. 


Il y a t-il eu un déclic en début de saison ?
Je pense à Banyoles au mois de mars. Je casse ma chaîne mais dans le dernier tour, j’étais encore en course pour la gagne en élites avec Tempier ou encore l’Espagnol Mantecon. Je me suis dit qu’il y avait quelque chose à jouer ce jour là.

Sur ce que tu as réalisé cette saison, qu’est ce qui te rend le plus fier ?
Sans hésiter, le championnat de France. J’ai couru intelligemment ce jour là. Je retrouvais ce maillot trois ans après les juniors, certaines personnes pensaient que je n’étais pas capable de gagner à nouveau. En plus, j’étais dans mon département des Alpes Maritimes. C’était un grand moment. Le parcours je n’étais pas spécialement fan. Ma 5e place des Mondiaux m’a satisfait, mais ce n’était pas pareil.


A propos des Mondiaux, la course U23 a été très mouvementée sur la deuxième partie. Qu’est-ce qui t’a manqué pour chercher une médaille?
A la mi-course, j’ai vraiment souffert. Je n’y croyais plus trop.Je me disais que ça serait compliqué. Malgré tout, j’ai réussi à faire deux gros derniers tours. A l’arrivée, il me manque 19 secondes pour être sur le podium. Il y a de quoi être déçu….

 


Trarieux en bref
Né le 19 août 1992, 21 ans 

Club/team : AVC Aix (2014); SC Nice (2013); GT Skoda Chamonix (2012-2011); Culture Vélo Nice (2010) 
Facebook : ici 

Twitter :@Trarieuxjulien
Palmarès : 
 Championnats du monde : 5e U23 (2013); 2e juniors (2010)

Championnat de France : 1er U23 (2013); 1er juniors (2010)

Coupe du monde : 16e U23 (2013)

Coupe de France : 1er juniors (2010);

 

Par Frédéric Machabert

Commentaires

ACTUALITES

LIENS ET INFOS