Coupe du monde juniors : Quand la Creuse domine la terre !

28 mai 2013 - 21:26

Coupe du monde juniors : Quand la Creuse domine la terre !...........UNIVERSALBIKERACING

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Raphaël Gay confirme son statut de meilleur junior du circuit international en début de saison. Le Creusois s’impose pour la deuxième fois en une semaine et partage le podium avec son pote de club Romain Boutet, deuxième. Enorme !

“Je suis tellement fier d’eux”, Francis Menut a les yeux rougis et enchaînent les coups de téléphone. Le team manager de la structure Creuse Oxygène n’a jamais été à pareille fête. Et là, il peut jubiler : “Ces deux là, on ne pourra pas dire qu’ils ne sortent pas de chez nous !” En effet, Raphaël Gay et Romain Boutet, les deux meilleurs juniors du jour ont été formés dans la Creuse. Et si les deux potes en sont là aujourd’hui, c’est un peu grâce à l’aîné de la famille Menut. Le club familial de Guéret a tout misé sur la jeunesse et il est le seul club (avec Aix VTT) à effectuer le déplacement sur les épreuves internationales. “Je suis heureux pour eux mais aussi pour le club. On a beaucoup bossé toute la semaine et ça paye” confie Françis. Après Nove Mesto, la petite troupe Creuse Oxygène avait directement pris la direction de la République Tchèque pour travailler sur un circuit dont les spécificités ne pardonneraient aucune erreur. Aujourd’hui, sous un temps maussade, Raphaël Gay a montré une sacrée maturité pour aller cueillir sa deuxième Coupe du monde en l’espace d’une semaine. En début de course, c’est l’Allemand Lukas Baum qui prend les devants. Gay pointe à 4 petites secondes mais ne s’affole pas : “J’ai eu un souci en début de course, ma roue était desserrée après la première descente et j’ai du m’arrêter. Je suis reparti avec 15 mètres de retard, je ne me suis pas affolé.” Lui qui avouait avoir un regain de pression au moment de débarquer sur la ligne avec la plaque N°1 se porte en tête. Personne ne sera en mesure de le déloger : “Je me surprends encore moi même ! Je ne pensais pas que j’allais être aussi bien après la semaine dernière…” Derrière Gay, le deuxième numéro de Creuse Oxygène réalise une course sans fausse note : “Déjà au début de la course, j’ai vu que c’était une bonne journée. J’étais dans le top cinq et je savais qu’aujourd’hui le podium était possible…” En face de son pote, Gay reprend : “ On a du mal à réaliser avec Romain. On va essayer de garder cette première place et reproduire ces genre de moments. C’est exceptionnel ! Ces moments on les rêve forcément sans se dire que c’est possible.” Un an après le triplé bleu (Koretzky - Seigle - Bouqueret), les Français réalisent un sacré numéro en terre tchèque. Et ce doublé sent le terroir et le bon air de la Creuse !

Commentaires

ACTUALITES

LIENS ET INFOS