TEAM EMERAUDE COMPETITION : site officiel du club de cyclisme de ST CAST LE GUILDO - clubeo

Coupe du monde : Tranquille comme Nino Schurter

29 juillet 2012 - 11:29

Coupe du monde : Tranquille comme Nino Schurter................UNIVERSALBIKERACING

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quatrième victoire cette saison sur la scène internationale pour Nino Schurter qui remporte logiquement le général. Grosse frayeur pour Absalon qui a abandonné après avoir chuté. Retour sur la journée.

En tête du premier au dernier mètre. Certes, il fut accompagné durant un temps par son coéquipier Florian Vogel et par Marco Aurélio Fontana (qui sera le dernier à craquer) mais au final, Nino Schurter reste le taulier du circuit mondial. Après Pietermaritzburg, Nove Mesto, Mont Sainte-Anne, le champion de Suisse a accroché l’étape française de la Coupe du monde à son palmarès. Après 2010, il soulève à nouveau le trophée de cristal et semble d’une tranquillité absolue avant l’échéance olympique. Jamais un Suisse n’a remporté l’or des Jeux. Troisième il y a quatre ans à Pékin alors qu’il était encore espoirs, Schurter est désormais l’unique favori du rendez-vous d’Hadleigh Farm. Après trois semaines en altitude à Saint Moritz, le pilote Scott Swisspower n’a jamais semblé aussi serein. En sera t-il de même dans deux semaines à Londres ? Londres où Marco Aurelio Fontana sera à coup sur de la bagarre pour le podium. Le Champion d’Italie a livré une sacrée pleine avant de légèrement craquer en fin de course. Dans le clan français,ça rigole moins. Dans le deuxième tour, Julien Absalon a chuté après une erreur de trajectoire et après avoir été percuté par Lukas Flückiger. Le champion olympique confie : « J’ai eu la peur de ma vie. Avec les rochers qu’il y avait, je ne avais pas comment j’ai fait pour m’en sortir à peu près indemne. On veut du spectacle en course mais la sécurité des coureurs n’est pas assurée. Là ou je suis sorti de la piste, il y aurait du avoir des filets pour m’arrêter… » Avant que Schurter ne lève les bras, Absalon était e retour sous la tente Orbea. Si l’on a craint pour son poignet, il s’est montré rassurant : « Ce n’est pas cassé. J’ai un hématome à la cuisse qui est plus embêtant. J’étais tétanisé sur le vélo, j’avais l’impression de ne plus savoir rouler… Je dois vite reprendre mes marques » confiait le Vosgien. Malgré cette chute, pas question de changer les plans : « On part demain dans les Vosges et je serais au départ samedi à Boom pour la dernière course avant les Jeux… »

Photos Julien BARETY

Résultats, analyses et général final

Commentaires

ACTUALITES

LIENS ET INFOS